Les votes et possibilités d'amendements du programme sont maintenant clos, l'équipe programme va travailler à leur synthèse et à la production du programme final qui sera publié ici prochainement.

le programme

Document d'étape à compléter par votre participation

Pour une Ville résistante, résiliente et solidaire.

Ce document est soumis à votre avis. A vous de voter pour l'approuver ou le rejeter.
Vous pouvez le compléter en ajoutant des propositions sous forme d'amendements.
Ce texte est le résultat de 3 mois de contributions citoyennes que vous pouvez retrouver sur
www.decidezpourvilleneuvedascq.fr
Il fait suite à une appel citoyen à la constitution d'une liste participative soutenue par la France insoumise
et votre député Ugo Bernalicis.

 

Par souci de transparence nous vous mettons ci-dessous l'intégrale des contributions citoyennes qui ont nourries ce document provisoire soumis à votre vote et à vos modifications par thématique.

+ de démocratie et d’éthique

+ d’écologie

+ d’emploi

Mieux vivre ensemble

+ de biens communs et de justice sociale

+ de tranquillité

Décisions issues de notre atelier des délibérations sur le thème "+ d'éthique et de démocratie". Ce document est le résultat du travail collectif des citoyens qui ont participé à l'atelier. "Décidons nous-mêmes, faisons les délibérations nous-mêmes !"

Pour une Ville résistante, résiliente et solidaire

Le libéralisme au pouvoir depuis 40 ans et la publicité qui l’accompagne, ont fortement contribué au développement de comportements individualistes. Tout a été transformé en marchandise. L’école, la santé et même les activités culturelles ou sportives sont souvent pratiquées en consommateur alors même qu’elles devraient être créatrices de lien social. La bienveillance, la solidarité entre voisins, la solidarité intergénérationnelle, l’aide aux personnes handicapées, le bénévolat associatif sont des valeurs fortes qu’une municipalité doit aider à développer.
Par ailleurs, le réchauffement climatique nous impose de nous regrouper, de nous associer pour construire une ville résiliente. Cela passera par le partage des biens comme le co-voiturage, l’échange des produits du jardin, l’habitat intergénérationnel, des lieux comme les jardins partagés, le partage des idées et des pratiques (ressourceries, atelier de bricolage et de réparation, cafés citoyens, université populaire, système d’échange local…).

1 - Éthique et démocratie

 

Pour améliorer la démocratie à Villeneuve d'Ascq il faut agir sur les institutions et la participation des citoyen.ne.s.
Créons un Conseil consultatif des résidents étrangers de plus de 5 ans en attendant qu’ils aient le droit de vote aux Élections Municipales et multiplions les votations citoyennes durant la mandat.

 

1.1 - Des institutions pour partager et contrôler les pouvoirs

 

  • Adoptons la Charte d’Anticor pour des communes plus éthiques.
  • Créons une commission d’éthique et de contrôle (citoyens volontaires tirés au sort).
  • De confier la présidence de la commission des finances à un-e élu-e d’opposition au Conseil Municipal.
  • Rotation des responsabilités au Conseil municipal.
  • Instaurer un temps de parole minimum pour les élus d’opposition.
  • Instaurons le mandat unique des conseillers. Et améliorons la communication entre, le personnel municipal et les élus tout en donnant des moyens financiers pour faire vivre cette démocratie.
  • Elaborons ensemble des projets de service en partenariat avec les habitants.
  • Veillons à ce que le maire n’ait qu'un mandat unique et n’exerce ni mandat départemental, régional ou national.

1.2 - Des règles pour partager et contrôler les pouvoirs.

 

  • Refusons de voter les pleins pouvoirs au Maire lors du 1er Conseil Municipal.
  • Elaborons un règlement du Conseil municipal qui fixedes règles intangibles afin de faire respecter les choix des habitants arrêtés en amont des conseils municipaux.
  • Revenons devant les habitants à mi-mandat pour savoir si la population estime que nous tenons nos engagements et agissons honnêtement.
  • Créons un jury de citoyens tirés au sort, paritaire et avec des moyens pour évaluer l'intêret écologique et humain des projets publics et privés.
  • Créons des Comités d’usagers des transports, de l’habitat, etc...

 

1.3 - Des dispositifs pour favoriser la participation des citoyens a la vie de la com

 

  • Instaurons la révocation des élus en cas de non respect des engagements.
  • Instaurons la possibilité de changer de maire à mi-mandat.
  • Instaurons le droit de veto des assemblées de quartier sur les projets d’aménagement les concernant (ex : constructions urbaines).
  • Créons des Assemblées de quartier ouverte à toutes et tous et alloueons leur un budget pour agir sur leur lieu de vie immédiat.
  • Diffusons une réelle information (au niveau des délais, de la diffusion et des explications) des citoyens sur les sujets élaborés par la Métropole de Lille et sur la transparence des votes.
  • Mettons en place le tirage au sort des habitants pour siéger aux côtés des élus et des agents municipaux dans les commissions d’attribution des logements sociaux en respectant l'anonymat, des commissions d’appels d’offres,…
  • Menons une politique incitative au bénévolat en expérimentant le principe d’un défraiement ou d’un compte « temps citoyen », similaire au congé formation.

1.4 - Améliorer la communication entre les élus, les agents municipaux et les citoyens

 

  • Multiplier les panneaux de libre expression dans l’espace public et dans le journal municipal.
  • Associer des citoyens tirés au sort au Comité de Rédaction du journal municipal.
  • Utilisons internet, le téléphone portable, les enquêtes en porte à porte, l’écriture collective lors d’assemblées générales d’habitants et les votations citoyennes pour impliquer les habitants et favoriser la concorde et la co-responsabilité.
  • Instaurons une médiation sociale dans chaque quartier.
  • Menons de larges campagnes d’information sur les comportements citoyens de lutte contre le réchauffement climatique.

2 - Vivons mieux ensemble.

2.1 - Développons l’entraide entre les générations

 

  • De l’habitat partagé pour rompre l’isolement.
  • Pour tous les nouveaux projets, rapprocher les différentes structures collectives pour favoriser les interactions entre elles. Par exemple rendre proches les écoles, crèches, centres sociaux et maisons de retraite.
  • Un service public face à la perte d’autonomie.

2.2 - Stoppons la ghettoïsation des quartiers

 

  • Repensons, au niveau de l’urbanisme, la mixité sociale de la ville.
  • Développons les MOUS (Maîtrise d’oeuvre urbaine et sociale) pour l’aide à l’accès au logement des
    personnes et familles défavorisées.

2.3 - Rendons accessibles les quartiers isolés

 

  • Privilégions le commerce de proximité en redonnant vie aux anciennes places dans chaque quartier.
  • Donnons aux habitants et aux commerçants le pouvoir d'agir.
  • Menons une politique ambitieuse et globale des déplacements dans notre ville pour éviter l’isolement de certains quartiers et l’engorgement de certains autres aux heures critiques.
  • Améliorons l’accessibilité des lieux de culture par des transports en commun plus proches des demandes.
  • Rapprochons les fonctions de la ville dans un rayon accessible en 15 mns à pied ou à vélo:
    habiter, travailler, accéder aux espaces naturels et de loisir et se rendre dans les services publics et commerces de proximité.
  • Toute demande de construction sera examinée en tenant compte de ces objectifs.

2.4 - Défendons la laïcité, pilier de la République, à tous les échelons

 

  • Pas de financement public pour la construction d’établissements scolaires privés ou leur rénovation ainsi que pour les associations confessionnelles.
  • Refusons toute ségrégation de genre ou communautaire dans l’espace public.
  • Faisons respecter la laïcité dans les cantines scolaires avec des menus, avec ou sans viande, mais tous respectueux de l’équilibre nutritionnel indispensable à l’enfant.

2.5 - Luttons contre toutes les discriminations

 

  • Faisons appliquer les principes d’égalité entre les femmes et les hommes et en premier lieu dans l’espace public (noms de rues par ex), dans les formulaires administratifs.
  • création d’un poste de médiateur municipal et formation des agents sur les thématiques violences faite aux femmes et discriminations LGBTI+.
  • Créons des structures d’information, d’écoute et d’accueil pour les personnes en rupture familiale.
  • Développons des aires d’accueil pour les citoyens voyageurs gérées dans le cadre d’un service public communal ou intercommunal.
  • Veillons à la scolarisation des enfants présents sur la commune.

2.6 - Prenons en compte le handicap

 

  • Veillons à ce que chacun puisse se déplacer partout, en équipant les établissements publics notamment scolaires de mobilier adapté.
  • Formons les personnels municipaux à l’accueil des personnes en situation de handicap.
  • Vérifions tout particulièrement à ce que tout l'espace public et notamment les trottoirs soient suffisamment larges et dégagés.

2.7 - Faisons de l’école, du sport et de la culture une priorité avec un projet de ville pour les enfants.

 

  • Mettons en place un projet sportif pour la ville cohérent, ambitieux et rénové qui redonne à Villeneuve la place de première ville sportive qu’elle avait en 1996.
  • Relançons, par des incitations financières et matérielles et la formation des personnels, le sport pour tous, de l’école à la famille et pour tous les âges.
  • Développons les synergies entre les établissements scolaires et les clubs dans le respect de leurs missions respectives.
  • Mettons en place avec les habitants le ramassage scolaire à pied ou à vélo.
  • Proposons dans toutes les écoles une aide aux leçons gratuite pour les enfants repérés par les enseignants comme ayant des difficultés à trouver de l’aide dans le milieu familial.
  • Proposons des tarifs adaptés aux revenus de chacun et des tarifs pour les villeneuvois au LAM. La ville participe au financement de structures culturelles (Rose des vents, Ateliers 2, Criccrac Cie…) qui restent malgré tout trop chères pour beaucoup.
  • Communiquons davantage, notamment à faire connaître toutes les possibilités qu’offrent les associations et les centres sociaux.
  • Créons des espaces végétalisés autour de cabanes à livres et d’armoires à troc, avec des tables pour petits et grands, pour écrire, lire, dessiner ou faire ses devoirs.
  • Développons des projets scolaires avec des artistes pour embellir notre ville avec les enfants (fresques murales par exemple).
  • Aménageons des aires de jeux attractives pour les enfants.
  • Protégeons la santé, la biodiversité et le développement des plus jeunes en déminéralisant les cours de récréation.

2.8 - N’oublions pas les animaux

 

  • Mettons en pratique la charte L214 (plus de viandes animales issues d’élevages en batterie dans nos cantines, de cirques avec des animaux maltraités, création d’espaces spécifiques pour les excréments des chiens, etc...).
  • Proposons une option végétarienne à chaque repas comme le proposent la FCPE et l'Association végétarienne de France au niveau national.
  • Défendons la cause animale en contrôlant la provenance des viandes, oeufs et poissons des cantines scolaires afin d’éviter que celles-ci ne viennent d’élevages intensifs.
  • Contrôlons la provenance des produits d’entretien des établissements publics afin qu’ils soient non testés sur les animaux.
  • Créons des parcs pour les chiens pour veiller à la propreté de la ville.
  • Interdisons les cirques avec des animaux.
  • Affirmons notre position contre la corrida.

2.9 - Misons sur le bien-être

 

  • Travaillons à mettre en place un indicateur de bien-être dans la Ville en collaboration en collaboration avec des chercheurs de l’Université de Lille.
  • Luttons contre les déchets sauvages.
  • Construisons un projet de ville « zéro déchets » avec les habitants.

2.10 - Aidons la police municipale dans sa mission de prévention

 

  • Plus de moyens humains et de moyens de formation à la police municipale. Qu’elle devienne un outil de prévention, au delà des caméras de surveillance qui ne peuvent que témoigner une fois que le mal est fait et au mieux ne font que déplacer le problème.
  • Cette police de proximité, proche des gens, n’a pas besoin d’armes pour apaiser les tentions, faire diminuer la petite délinquance et prévenir les incivilités.
  • Exigeons plus de moyens de proximité pour la Police nationale.

3 - Biens communs et justice sociale

Tout ne peut être réduit au statut de marchandise. Certaines choses comme l’eau que nous buvons ne devraient pas pouvoir être accaparées par des intérêts privés. Par ailleurs nous vivons dans un monde de plus en plus inégalitaire où une poignée de milliardaires se gave toujours plus quand les fins de mois sont de plus en plus difficiles pour le peuple. Il faut donc développer et préserver les biens communs à VDA afin que chacun jouisse d’une vie digne : éducation, santé, logement, etc...

3.1 - Des outils pour développer les biens communs

 

La population définira ses priorités en terme de gratuité communale des services.


Nous avons des pistes de travail en la matière :

  • Créer une régie publique de l’eau au niveau de la métropole, gratuité des compteurs au domicile principal et des 1ers m3 vitaux et renchérissement des usages de luxe (piscine privée, arrosage d’agrément, etc...).
  • Créer des centres de santé municipaux ; instaurer un service funéraire gratuit.
  • Créer un service de restauration biologique dans toutes les cantines et restaurants municipaux avec option végétarienne quotidienne.

3.2 - Favoriser une meilleure qualité de vie pour tous

 

Depuis 40 ans Villeneuve d’Ascq s’est construite autour de l’automobile : autoroute et boulevards qui déchirent la ville, la fragmentent en quartiers repliés sur eux-mêmes, concentration d’hypermarchés et disparition des petits commerces. Il est temps d’inverser la tendance :

  • Repenser l’urbanisme pour les piétons, les vélos et une vie sociale de proximité.
  • Favoriser l’implantation de commerces variés et de lieux de divertissement pour les jeunes.
  • Interdire la publicité dans l’espace public afin de faire reculer le consumérisme.
  • Mettre en place un véritable outil foncier de lutte contre l’artificialisation des sols afin d’installer une agriculture vivrière et biologique, ce qui permettra l’autonomie alimentaire de la ville et créera de l’emploi.
  • Pas d’émancipation sans soutien au secteur culturel. Généraliser la présence permanente de la culture pour tous (principe du 1 % culturel).
  • Faire un audit énergétique des bâtiments publics, les rénover en allant au-delà des normes écologiques actuelles et affecter les économies réalisées à la lutte contre la précarité énergétique.
  • Baisser l’éclairage public pendant les heures du coeur de nuit et affecter les économies réalisées à un revenu d’existence pour les plus démunis.
  • Développons les espaces publics en installant de nouveaux bancs, des fontaines et des bains douches.
  • Partageons les compétences des citoyens en multipliant les ateliers d’entraide et les pôles de réparation.

4 - Écologie

4.1 - Biodiversité et environnement

 

  • Défendons la biodiversité nocturne en ville en régulant l’éclairage public selon les usages et les besoins.
  • Adoptons le fauchage tardif.
  • Couper les enseignes lumineuses et les lumières dans les commerces pendant les heures du coeur de nuit
  • Créons un conseil de veille écologique composé d’habitants tirés au sort qui s’appuie sur des données scientifiques, pour représenter les intérêts de la nature et des générations futures et s’assurer de la compatibilité des grands projets de la commune avec les enjeux écologiques, sociaux, climatiques de moyen et long terme.
  • Obtenons un système de bonus/malus pour les entreprises de la ville, pondéré par leur chiffre d’affaire et leur effort pour diminuer leurs emballages, pour contribuer à la propreté de la ville.

4.2 - Agriculture

 

  • Partageons nos jardins publics au travers de projets de jardins coopératifs, de jardins familiaux ouverts et gratuits, des jardins potagers libres en agriculture bio avec des animateurs pédagogiques municipaux. Ces espaces seraient obtenus en exerçant le droit de préemption lors des ventes de terrains d'intêret écologique.
  • Protégeons notre santé en interdisant les pesticides sur le territoire communal.

4.3 - Immobilier

 

  • Créons des ressourceries associatives et populaires.
  • Créons un outil foncier pour stopper le bétonnage et favoriser l’implantation de forêts fruitières et de maraîchers bio.
  • Défendons les espaces verts contre les projets immobiliers en limitant les nouveaux projets de construction et en végétalisant les parkings et bâtiments déjà existants.
  • Laissons des espaces en friche pour la biodiversité.
  • Maîtrisons le foncier pour porter à 30 % la part de logement social et très social (PLAI et PLUS) dans les zones denses.
  • Imposons que pour tout projet de construction de plus de 800 m^2, 30 % soit dédié au logement social et 30 % au maraîchage ou à un espace totalement naturel.

4.4 - Transports

 

  • Créons des garages à vélos sécurisés dans chaque quartier.
  • Multiplions les garages à vélos aux abords des commerces (box ou simples arceaux).
  • Créons une aide à l’achat de vélos-cargo pour le transport des familles ou de marchandises, sous forme de subvention. Cette subvention inclurait aussi les vélos « spéciaux » et dispositifs de remorquages.
  • Des parkings relais gratuits.
  • Créons de vraies pistes cyclables sur chaque rue où c’est techniquement possible.
  • Créons des « autoroutes à vélos » et des vélos rues, en sécurisant et en fluidifiant les pistes déjà existantes et en inversant la priorité entre la voiture et le vélo. L'objectif est d’atteindre 30 % de déplacement doux.
  • Créons des mesures incitatives pour privilégier le vélo à la voiture.
  • Défendons les transports en commun gratuits dans la MEL.
  • Circulons dans le coeur des quartiers grâce à des transports doux, collectifs et gratuits.
  • Protégeons les stations v’Lille dans les quartiers et près des stations de métro.
  • Devenir sociétaire de la coopérative CitizLille (autopartage) et accompagner son développement sur le territoire de la commune.

4.5 - Énergie

 

  • Une ligne budgétaire dédiée à la transition écologique.
  • Créons un fournisseur d’énergie, commun, détenu par la métropole et les usagers, qui fournira aux habitant.e.s de Villeneuve d’Ascq une énergie renouvelable produite localement.
  • Créons un plan d’action contre la précarité énergétique (électricité, gaz, isolation des logements) avec pour objectif de diviser celle-ci par 2 pendant le mandat : actions de suivi et d’accompagnement des ménages. Nous construirons l’offre en partant des foyers les plus modestes et re-distribuerons les revenus énergétiques.
  • Diffusons les comptes des dépenses des bâtiments publics liées à l’énergie.

5 - Emploi

  • Créons une régie communale agricole.
  • Favorisons le développement des AMAPs.
  • Développons les structures de réinsertion.
  • Créons des coopératives d’activité et d’emplois (CAE)
  • Créons une charte éthique pour définir les objectifs partagés entre les associations et la commune.
  • Défendons la création de structures associatives dans les zones touchées par la désertification (boulangerie et restaurants associatifs)
  • Défendons les coopératives et les sociétés coopératives d’intérêt collectif (SCIC) qui permettent de produire et consommer autrement.
  • Favorisons la reconquête du « marché de la santé » par le mouvement mutualiste grâce à des centres mutualistes locaux et des centres de santé municipaux.
  • Partageons les habitations au travers de l’habitat participatif.
  • Partageons nos biens grâce aux services d’échanges locaux (SEL).
  • Échangeons grâce à une monnaie locale pour relocaliser la consommation et la production.